Lire son cheval

Les signaux augmentant la distance

« Increasing Distance Signals » est le nom donné par Rachaël pour ces signaux spécifiques. Je n’ai pas trouvé mieux que de les traduire par « les signaux augmentant la distance » mais je suis toute ouïe si vous avez une meilleure idée 🙂

Lorsque le stimulus créant des tensions chez le cheval reste ou augmente en intensité, il a un effet direct sur le cheval. Deux choses peuvent se produire :

  • Le cheval s’éloigne du stimulus stressant, augmentant la distance entre lui-même et le stimulus
  • Le cheval agit et se dirige vers le stimulus. Il utilise des signaux pour faire en sorte que le stimulus s’en aille, qu’il s’arrête ou au moins qu’il se s’approche pas plus

Le cheval va utiliser des signaux qui augmentent la distance entre lui et le stimulus pour trois raisons :

  1. Le cheval souffre ou pense qu’il va souffrir
  2. Le cheval n’est pas habitué au stimulus
  3. Le cheval possède ce qui est pour lui quelque chose d’important et de rare comme de la nourriture, de l’eau ou un autre cheval

Les signaux augmentant la distance reflètent les motivations internes d’un cheval et indiquent ce qu’il est capable de gérer, permettant à l’autre cheval (ou objet ou humain) de voir ce qui est important pour lui et ce qu’il trouve trop difficile. Cette capacité dépend également de sa condition physique et mentale, des circonstances et de l’entrainement.

Parfois, en observant les chevaux, on les observe utiliser des signaux à peine perceptibles. Les chevaux peuvent comprendre le plus faible signal donné. Ils peuvent avoir donné des coups plus forts dans le passé et alors le plus faible signal résulte d’une compréhension mutuelle.

Comme signaux augmentant la distance, on peut tout d’abord noter le fait de chasser. Le cheval va chasser pour augmenter ou maintenir la distance entre lui et un autre cheval ou entre lui et quelque chose qu’il apprécie. Un point intéressant qu’on peut noter est que les chevaux ne clignent pas des yeux lorsqu’ils chassent.

Pour le comportement de posture, le cheval porte son attention sur l’autre cheval. Il se fait plus grand, plus imposant. Comme observé par Rachaël, le cheval semble intimider l’autre pour ne pas que ça dégénère. De l’autre côté, les chevaux intimidés vont donner des signaux d’apaisement.

Beaucoup de personnes n’autorisent pas le cheval à mordre ou à boter. Ils lui ont appris à ne pas donner des réactions physiques de fuite. En empêchant ces comportements, cela a un impact sur la communication avec l’Homme et le stress qu’il peut emmagasiner. Parfois, on voit sur internet des chevaux qui ont apparemment des réactions venant de nul part envers les humains comme le fait de mordre ou de ruer fortement. Ce qu’il se passe avant ça n’est pas montré. Très souvent, les chevaux vont montrer des signaux d’apaisement et/ou des comportements de remplacements. Parfois, le cheval a aussi intériorisé une réaction de combat/fuite, telle que mordre ou boter fortement, comme un moyen normal de communiquer et de vivre avec l’environnement qui l’entoure.

Les réactions de combat et de fuite apparaissent après ceux des signaux augmentant la distance : 1) Signaux d’apaisement 2) Comportement de remplacement 3) Signaux de stress 4) Signaux augmentant la distance 4) Réponse de fuite ou de combat. Plus le choc ou la réponse au combat/fuite est intense, plus la récupération du cheval prendra du temps. Le temps qu’il faut à un cheval pour se remettre d’un choc dépend de l’intensité du stimulus, des expériences de vie du cheval et de sa condition physique et mentale à ce moment-là.

Chaque cheval utilise ses propres signaux provenant du groupe de communication (Cf Schémas). La capacité de donner les signaux joue également un rôle. Un cheval en pature va se rouler comme un comportement de remplacement, alors qu’un cheval monter va se gratter la jambe.

Page 6 : Absence de communication

Rejoignez 12 708 autres abonnés

3 commentaires sur « Lire son cheval »

  1. Merci Agathe pour cet article très intéressant !! J’ai une petite question, quand un cheval baille plusieurs fois de suite en peu de temps, les yeux mi clos et mâchouille après s’etre reposé plusieurs minutes, cela ne veut pas forcément dire qu’il vit un moment de stress non ? Merci de ta réponse 🙂

    J'aime

    1. Hello !

      Non. Comme c’est écrit, il doit y avoir un contact direct avec l’objet/la personne concernée. Si ton cheval se repose et n’est attentif à rien d’autre, c’est juste du repos 🙂

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :